vendredi 20 mars 2020

La Conjuration de Madame Royale : chapitre 6 2e partie.


C’était une nouvelle organogenèse.
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/06/HumanEmbryogenesis.svg/1200px-HumanEmbryogenesis.svg.png
 Désormais, elle se trouvait au centre du monde, un monde qui sans cesse se recomposait, un monde blanc, uniformément blanc et variant sans trêve sur la clarté, mais d’une manière subtile et infinitésimale. Ici, une variation d’intensité. Là, une nuance plus mate. Plus rien n’existait à part la jeune fille. Aude Angélus était son nom. Au-delà et en-deçà, personne. 
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Whistler_James_Symphony_in_White_no_1_%28The_White_Girl%29_1862.jpg/220px-Whistler_James_Symphony_in_White_no_1_%28The_White_Girl%29_1862.jpg

Adonc, elle se retrouvait au cœur, en l’épicentre (mais y avait-il un centre ?) d’une immensité nue, d’un blanc étincelant. Cela eût pu brûler sa rétine, mais, aveugle, elle n’en avait cure. Elle sentait, touchait, entendait la brillance. C’était une couleur vierge, une couleur pure, une a-couleur originelle, primordiale, un néant positif et prometteur, illuminé de mille miroitements hyalins. Aude attendait que cet univers tout neuf fructifiât.

La lactescence primaire de ce lieu magique procurait à la jeune fille une sensation délicieuse, pourvoyait en tout son organisme l’irradiation d’une inédite volupté innocente. Cela d’autant plus qu’elle avait recouvré sa liberté de mouvement. Des mains charitables inconnues avaient délacé le carcan et ôté l’horrible camisole écrue portée à même la chemise, seul vêtement qu’elle conservât, gangue qui l’avait tourmentée comme un cilice. De ce supplice, elle gardait des traces sanglantes, des suppurations d’escarres, des épanchements de carence. Des traînées pourprines souillaient son humble vêture de vierge.

Au sein de la hyalescence infinie, aussi loin qu’elle pût capter la sensation par les quatre sens actifs lui restant, quelque chose commença à changer.

Un objet lisse ; l’épiderme des doigts de sa main droite effleurèrent un objet lisse. C’était un volume ovale, de la grosseur d’un œuf d’autruche,
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9e/Vogeleier.jpg
 dépourvu de toute aspérité. Aude se surprit à caresser cette surface, longuement, sensuellement. Les doigts explorateurs, au lieu de s’attarder, descendirent, semblant engendrer, par leur mouvement même, le reste du volume inconnu. Cela acquit des creux, des reliefs. Aude pensa ; la chose se constitua. Arcades sourcilières, yeux aux paupières tantôt ouvertes, tantôt fermées, saillie d’un nez minuscule, oreilles ourlées, lèvres closes… Une tête au front bombé, d’une juvénilité dérangeante, qu’elle appréciait pourtant.

Mue par un instinct inédit, peut-être maternel, ambigu certainement, Aude éprouvait un authentique plaisir à l’examen tactile de cet être.

Elle caressait la tête d’un poupard de cire, un poupard chauve. 
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7e/B%C3%A9b%C3%A9_cellulo%C3%AFd.jpg/200px-B%C3%A9b%C3%A9_cellulo%C3%AFd.jpg

Sous la tête le cou ; au ras-de-cou, une engrêlure festonnée de dentelles. Puis, un corps, imparfait, potelé, inachevé, vêtu comme d’une robe de baptême. Aude ne sut pourquoi la main gauche, se détachant de cette poupée glabre, éprouva le besoin de s’aventurer ailleurs. Ce qu’elle atteignit possédait des cheveux. C’était là un second jouet de fillette, d’une semblable matière.
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7e/Pierotti_wax_doll_from_Frederic_Aldis%2C_London%2C_01%2C_sitting_doll%2C_vested.jpg/220px-Pierotti_wax_doll_from_Frederic_Aldis%2C_London%2C_01%2C_sitting_doll%2C_vested.jpg
 Elle ne put empêcher qu’elle le manipulât et le caressât à son tour. Jamais, au grand jamais, elle n’avait possédé de telles poupées, figures de luxe, d’aristocrates enfants, comme autrefois Madame Royale elle-même, s’étant depuis toujours contentée de chiffons insanes mal cousus à la vague silhouette humaine. Elle les faisait sauter béatement sur ses genoux malingres et cagneux, presque scrofuleux, ou alors les berçait en chantonnant. Nulle jalousie en elle : le pauvre ignorait tout des splendeurs détenues par les riches. L’exclusion sociale engendrait un barrage infranchissable.

Plus elle les touchait, davantage ces poupons mystérieux se remodelaient, malléables sous la caresse épidermique. En quelle matière étaient-ils ? De quelle teinte la chevelure du second était-elle ? Leur souplesse rappelait tant la chair enfantine ! Le cheveu paraissait si authentique ! Elle se hasarda à griffer, oh, juste un peu, la joue droite du bébé chevelu dont la consistance pileuse variait, tantôt lisse, tantôt bouclée puis crépue. Elle eut sous les ongles une matière bizarre, non pas de la peau ou son imitation. Elle craignit soudain que son examen par trop insistant provoquât la fonte de ce qu’elle supposait être de la cire. Ses paumes ardèrent. Aude retira les deux mains des poupons. Plus aucun n’avait sa préférence.

Des fulgurances jaillirent de nulle part, comme des bulles luminescentes qui éclataient sans bruit. Elle sentit le vague souvenir de ce qui s’apparentait à un feu d’artifice décoloré et silencieux. Dès lors, le remodelage de cet univers macrocosme alla s’accentuant. Il sembla à Aude que les poupons s’altéraient au fur et à mesure qu’explosaient les lueurs taiseuses. Le remodelage de la matière, de cette recréation, acquérait par places une consistance dysfonctionnelle. Les caps de ces babies mollissaient
 https://i.pinimg.com/originals/57/2b/b6/572bb6b0c371979cefcdef76b4aa1a01.jpg
 sans que les doigts de la jeune fille y fussent pour quelque chose tandis que les corps eux-mêmes étaient blettis, envahis d’enflures bulbeuses, comme des ganglions lymphatiques. En parallèle, il semblait à Aude que des souffleurs de verre invisibles
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7e/Blowpipe_%28PSF%29.jpg
 créaient des formes nouvelles, tumescentes, invaginées, de méduses synthétiques et de siphonophores,
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ec/Marrus_orthocanna.jpg
 comme autant de galères portugaises
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c3/Portuguese_Man-O-War_%28Physalia_physalis%29.jpg
 venimeuses aux reflets tout à la fois bleutés et adamantins. A l’amollissement des poupées s’ajouta leur fonte ; la pâte plastique de ces créatures innommables, franchissant les stades de la putréfaction, comme si elles avaient possédé une vie préalable, s’en alla en liquéfaction nauséabonde, en écoulements de sucs indéfinissables, s’épreignant sans trêve, maculant la chemise de l’humble enfant.

A cela s’ajoutèrent des légions inconnues de sacs de jute suspendus on ne savait comment à un plafond absent, sacs dont l’étoffe grossière se tachetait et constellait de pourritures diverses. Certains d’entre eux, toutefois, juraient parce qu’ils étaient constitués d’antiques indiennes d’Oberkampf
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/de/Christophe-Philippe_Oberkampf_%281738-1815%29.jpg/260px-Christophe-Philippe_Oberkampf_%281738-1815%29.jpg
rapetassées, cousues tels des justaucorps d’Arlequins. D’autres rappelaient, par leurs carreaux composites, les tartans écossais et les tissus celtiques du pays mythifié du barde Ossian.
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d7/Ossians_Schwanengesang.jpg/220px-Ossians_Schwanengesang.jpg
 Et, dans ces sacs innombrables, épandus à l’infini de cet univers nouveau d’un blanc toujours plus sale, des choses vivaient, gigotaient. Des avortons dépourvus de membres, aux têtes intumescentes, hypertrophiées, se balançaient avec frénésie.
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b5/Charles_Grandemange.png
 L’horreur suprême consistait dans le fait que notre aveugle percevait leurs clameurs, leurs souffrances, leurs cris muets. Dépourvus de cordes vocales, de l’aire du langage, les fontanelles largement éclatées, ébréchées, révélant des cervelles inachevées, ces monstruosités indicibles,
https://choualbox.com/Img/20110324184014L.jpg
 pis que celle du baquet de Mesmer, exprimaient leur souffrance à la face de ce monde ainsi engendré, bien que non désiré, non admis, non accepté. De plus, des gouttelettes nauséabondes perlaient çà et là de leurs sacs : c’était leur manière d’excréter.

En cette aberration, les êtres dépourvus de raison ne vivaient que végétativement, mus par le magnétisme animal élémentaire, seul leur bulbe nerveux, reptilien ou limbique ayant acquis une certaine fonctionnalité. Les bruits émis par les balancements des sacs mêlés aux rumeurs de souffrance pourtant inexprimables de ces monstruosités fœtales tronconiques atteignirent une intensité telle que le seuil de la douleur franchi, Aude saigna du nez et des oreilles. Elle crut hurler ; il n’en fut rien.

Elle constata son brutal emprisonnement en vase clos. Plus exactement, devenue lilliputienne, elle partageait désormais un bocal avec un des cousins des créatures infortunées, forme humanoïde dépigmentée, aux yeux réduits à des boutons noirs. De cela, elle ne pouvait d’évidence rien voir mais recréait le tout par la pensée, assemblant les pièces de puzzle éparpillées, les fragments perceptifs communiqués par ses sens demeurés fonctionnels. Enivrée par l’alcool du bocal dans lequel elle nageait, presque nue, la modeste chemise trempée adhérant impudiquement à ses appas maigres inaccomplis, presque androgynes à force de juvénilité et de privations, elle reconstitua mentalement les pathologies du monstre, de l’hôte de cette demeure singulière, de cet aquarium pour poisson humain mort-né.
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/99/Pare%2C_A%2C_%22Les_Oeuvres_d%27Ambroise_Pare_...%22_Wellcome_L0027174.jpg/220px-Pare%2C_A%2C_%22Les_Oeuvres_d%27Ambroise_Pare_...%22_Wellcome_L0027174.jpg
 Elle était l’intruse et sentait que le fœtus trépassé en gésine, à une étape peu avancée de la conception, souhaitait de toutes ses forces obtuses expulser l’indésirable qui lui disputait l’espace non vital post-amniotique. La bouche édentée du monstre s’entrouvrit afin d’émettre un son post-mortem, à la fois anthume et posthume, un son protestataire. L’étrangère au microcosme, l’Autre, devait partir de là !

La volonté de notre mendiante fut si puissante qu’elle parvint à faire basculer le bocal dans le vide, depuis l’étagère poussiéreuse sur laquelle il reposait depuis un temps immémorial. Avant de toucher le sol – une chute ralentie, interminable, comme si Aude possédait la faculté de modifier le cours de l’histoire et la loi de la gravitation – elle fut surprise par l’éclatement de l’indicible dépouille obstétricale, déchet tératologique indéfini (nous étions avant que Geoffroy Saint-Hilaire classât les monstres) dont la pulpe décolorée interne et externe éclaboussa le misérable dessous qui seul la couvrait. Elle roula par terre, au risque que les bris du réceptacle de l’avorton la mutilassent. Une pâmoison suivit…

Lorsqu’Aude reprit conscience, elle avait recouvré sa taille normale. Elle exhalait des fragrances immondes, pestilentielles, comme si elle se fût oubliée sous les effets conjugués de la peur et du dégoût. Vomissures et sanies, ichor et miction la salissaient toute. Certes, elle demeurait toujours libre de ses mouvements, l’absence de camisole n’étant point fictive, mais elle ignorait ce qui venait de se révéler en elle : reconstruction mentale, synesthésique de mondes, bilocation, faculté d’agir sur la matière, de la modifier, de la refaçonner, force que l’on dirait un siècle plus tard métapsychique. Elle devinait les dommages qu’elle avait provoqués en ce laboratoire de Bicêtre :
 data:image/jpeg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBxMSEhUTEhIVFRUVFRUXGBcYFRUXFxUVFRUXFhUVFRYYHSggGBolHRUVITEhJSkrLi4uFx8zODMtNygtLisBCgoKDg0OFQ8PFSsZFRkrLSsrKy0tKysrLSstLS03Ky0tKysrLTc3NzcrNysrLSsrKysrKystKysrKysrKysrK//AABEIAMIBAwMBIgACEQEDEQH/xAAbAAACAwEBAQAAAAAAAAAAAAABAgADBAUGB//EAD0QAAEDAgQDBQcDAQYHAAAAAAEAAhEDIQQxQVEFEmETcYGRsSIyUqHB0fAUQuHxM0NigqLCBhUjU3KS4v/EABgBAQEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAABAgME/8QAFxEBAQEBAAAAAAAAAAAAAAAAABEBEv/aAAwDAQACEQMRAD8A9f8AranxlA42p8R81QSlJXhr1zFpxr/jPmUP1j/iPmVQUCUpMav1j/iPmUDjH/E7zKyyhzKLGo4t/wAR8yp+qd8R8ys0qAoTGr9Q74j5lQVjufNZwUQUI0dsdz5odqdyqQ5SUWL+1O5Q7U7qsFCUIsNU7lDtTuqyghFpqlTtDuqgohD9od0Oc7pIRUJhucpS8qQpCEAuKPMUCFOVCDzFEPSEKBUWc3VQvSoFEEvSlyiEKglyUvRIVb0A5lEn5koqjcUpRKBWWgAQcmCV6IrlBRMjUBGUSEsKBpRCWEwCoLUygCJQRKmQhShUE0IIIoiQlQNKiVEIGCiCKCKIohAsKQmQQKgnhQhUIEYTAJgEQvKqqivKre1UZVFbyKJUjRCkKKBRQISkJkECcqBCYpCVFFQNUCMIByapgoigKCKigIUUAUVEQCYKQgBCEJ4QhAnKpyqyFIUC8qLQmUQQBGEYUVCkIJiggAURUJVAhAlFAoAkcU5VbkCyolUUGkoSmcEsIIg5FByBCUkpnKsoGBThVBqdqgdQINCeEEATFQBSFRAiEAiFBIRhRGEEQRUQBQqKFBAioEQgiiiioUoEpilhBAVCUECVQZVBxjJAkfSdAqMfi+X2Rn6Bea4vzQ12kkeO6K9kUkLkcF4mOVrH5QOU/QrtlEUQomKiDS4KsqxyBCgRAp4RhUUOCXlVrkqgQQclGrFwnJ//AJlbWPF+iBwnVYd9FzuLYx7HMa2INza9ig66UpkAgAKiikqBgigESgCiIUKBVESggiIUlQIpggoCgXKoJSkqnE4gNEkgfXuGqwvxjnD2fZAzJ+2niqroVKgFyYXMxXGWtMCfzos1TEjMe27cm353LjY+ry1mmYbBLo1MWnVIOgcc15MOBJukxzGmk3mMCTfYmAPRcSm48xLATPRW1WVnD3hyxHLNo8lYg/qi1xpt/b+7cAaBdb/hzib+YtqOJbaxFwTl4LhHD1QeaGmBHgmZiKrXFxp3MfIRutQfQIUXh2/8R1W25XW7/sopzpXusdiOzY55E8unilw+KD6bamQcJusPE8dSqMcwP97UaXlY24trQ1oJ5QIFiVkdenjmwJJBi9jmmo4phFnDM+pXIbWBF7ZxYzCofVAaSHe0DEEOv4or0LKwcSGkGBoZ1SYh/K0mJXIwtbs3H3QLG2pJM5puI8Xp8oAeM9NICiEFZzJtAJnMZrLU4kwA3+Y+i5OJxLqpNyG7BUdgNW23m6sV2sBxAcoEkkfdasRV7QtJn2f8J1/ovMOwwn2VuwWKfTtJISD3VJ4cJFwnAWLhmIDm2PXw/AkrYl3NLcsu+P6rI3qLkDiDw/Qg2yuCJWqhiySebKw/PNCNoTELnUaxOJc2ZaGCB5H6ldIlAFCkp1Q6Ymxi9p6jorECFRRFFBRUVsW1uZvsLlc6pxAnXlGgzdsqjqVa7W5nw18lgxWPOkNG5iVysRj4mLdSb9SVkLnPmAXzYO2vurBsqYsTYS46u+esrBicaDPMeaDYDu271acIc6jpAgQy+uUq99AUw3kA9p8EkSYziSg5NDtHT+wE65npCY4ZrXgEFxIknQXhWYt3LiGWBkkd2Zt5K3EN9uen13Whh4wS3k5SRJMxsBa60413sun4Qq+IU+cN0g96qqs5hH1RA4M6Gu6O36BTC1CHuBJPsgjMxmlo4EsydrOY+yDhyu5pi0ESFRU97pN9fhafUKKGuzVRVK3cTw7G1HtHMAHkDpdZDhmj9x8itFRxd70kkgknWUzmawFlWduH2efL+Fd+mMWqu65qwEbeqdjht6qVYyUcM4j+1IM756XVbMKZvUH54rfRy8T6lSnSjTZKQlBsROidzRl1BvoD9EaY31m3isj+IsyBLo2bzegRWkgXvnAkDVEsBMXsPGVkZxNk+0S09Wwui0giQc/n1lBmY6rTyBg7HxWwcRrD9p/0qOaDHcdTsrDO58yoKnY92tN2c5jPyTDijr2eNY6x3dFYR1QAO6C3DcZDX83IZiMjcfgXo6FQvYCQWyMjYheTdnM+n2XdHHqBiH98giLdymi/Cua2XZAeznOWcK+hi2v90yvO4riLXH2SI5yTcWbyxPmVKOKa2SHSTsYEbblIPQ18UG2zOw+uy5mL4gYiSM7N+pXPdXc/LLyH3OqVuHDhdxOdhYDcbnJWBamKMwM7WFybXuiyi8wTDBMg5mTYBXUWBoIEADly6m99US/2yBlM+XILlBS7CtBmOYj4riTFwPFbGe/GkZae9mkq6yQAeuUAJmlvNGZjPIRzIM4PsADf6qyoCQLRDiZO8KoV5pktgXjfJwCXEnmY0kEHn87IM2Kc01G8xBdJi3p5qjiGL7Mj2SZzO33VnFLVW9/+4LLxQS5t4sTMxC1iOdxHjEtAaS0yZ37lldxh0aZR/Kz4mjzElpm5ubZeCw1NoP59FvMY3W6nj3AZm/U7Kn9UbmVWGEm0Xy8/zyVlfDR7p019QtCztusIrMzJREexeyIG0KxwtkqzWaSBN1Y4gNN5uuLor0S05Aub+CjglaUF+FNvE+pV7T+eapwLZb4lM6Yt0+ZRSxmrcDhDSbDHFoN3EHM6kwgymb966VAOh0AZ3udu5SjmcQwzqzYe7mj3dSD0S8MpxTYDoCPIkLXQoG0AXNpJ+1klJkN7i7r+4qovd9PolcbeSVgMmRl9la9tvJZ1Wdz4i2qaVHygCUEd9Fx3Yepo0LrvzQFWM481cHDDKgJaG35YOeU/0R7Cr8A812KJBe5zSLGPMBXipf8AkK0ecPaAxy379kzhVj3T5rrV6Xth97CNI169VW/Gt3HmPurSPPVsRUBi/ms3bO1LvNbeJVhcjeR37FUUqwd7zTciwjac9M1vGNVGu6Dc9boCu+LF3mUDSBeRfLTuz9FooXaC4gSBEdPKFpGbtnA+84eJWhuPqfG7zKrrtHPGkTOc6aLZSYwNBsegkGeu6iqn8UqHNxVNXiFQiOYo1w2ZGUyRe9vknrYeGTmbTII8kiMLq85xfpCrqEHSPFR5/PulIsqjTTqA2IsL5XlW9s0Oyt3XyWJounq52RVjmg3lRUh6iI9BVaQ4mBnv/KtbWcLW+X3TVcA67iDY384W44MD+5GupnMLlcbYhi37D5fdOys4ujlFxkbDM7LS7CD/ALW+p37ldgaI7Ug0y0coOcx7TvWI8FKMhLqRu1sQddd1r4fiA4EvAi0a+nghxjDl9g0u7jkqsPwp7RYEDa3ilVqpVTzODWEgutf6LNhMSeUg82RPhrG62Ybh7gZPNMjbSPsseM4NVDz2YPLFpcLEi47kyDDXxpDWta63LmM+vcutg8UBRYMzG8b+a4ruCVgRLMzuCuw3g7hkDA+auyJjU9pbLuUxb0V9X3QYOQ2+6L6JcwNIIgznn0UbSMAFgH+YrDTMXzpH53rNXrFv7fOB9V0+w/wNN9yqy2xBYz5qjz2Jr1LaeIW1jbSQJN43E2uhxTCBzW+yJk+79Vyq2IqMMRla7Z9VpHQr8waYaADnDnHK6yQQCRE+P0Kd1cmi60d2xIBXJbinTCuYa2trknlJ9mOsTf7Kms0SeW43ylAG+ZmFRVqOGpWoiqs0AGx880KNO2vnt4J6daxkZ62sr6VKBY7qozVPeNttenchTa2Mjcb/AMLRUZnfQeiRrLBKKS2+R8/4VsiMtN/4TObe8ZKp6Ctzxe2h1/hWdqYi/n/Cpdr3FPpmiKarROXz/hMQOSAPGe5B4Pon5bIAIJ8FHAfhUYL+H0UqhVFZaorAFEHsMZxZp5hv3/FOy1HGTeM5Out9lRW4GCTd2fTdaG4KABJgZZLi6YH6roLzvqZ2VFTiQaSSMwG66OJ/3LWMFu6B3hLU4XRdm472OfyUVbw/Gh7yA3TPqusN9lzsLQpsPs858CRJWttU6Md42U0aqbYCJCpDnn4R8yrOZREAVgShNoghANoSOoNOVu77ZJ0WlBQ7DbH6LJiKZbv5E+i6YKVxCqudRMtnNYOI4YkO9luRz7pXcFG9nOHSxHzSvou1LT3t+xQeIwuI5mFpEAwLHXaEwwjS8ggfNesdghM9lRPWCPokGC1NKnfOHH6haqPNtwDO0vYGNdVVxLh7GiRucyd16n9I0mTSb0uCkrYBjs6U/wCaPqlV5fA8OY5zZ1nXr/C11KdFri0xb1C7LuGMBBFNwgzn1vr1Tf8ALKQJd2Jneb+qUjktwtDkkgTHXQArLhmUXEC2fXa2q9F/y1gJikb2Ptxp3ql3CKQyoz3P/lKMOLwVGmL09Y17gkHDKcc3IJvbbZdV2FDrGk+N+dp+qh4e0ZMfef3/AElSjnDg9OxIBBI0GRkqjG4JjHcoYDrcBdR/DmkQWVc598Z+aL8A0xLHnxbbzKtSOO+gwMBDGZfCM8k7aFMgzTYMtLaytx4ewCOR9urPuqqnDmEyWVP9CUZsThqbY9hkAjSDfS/es1Ys5f7AZacvfZbH8NpmByv8meiz4rhbI/vD84VzUJTpsgf9NmQ0GyiRuA61f/VRVHpXYBk35jf4j9FG4SlMct9J5pt3rQ50HfySPrAahc2hNJoyA8gn5wNFR2h6nwhMd7qKsFQTmiH7QlBtt4IR1QWGodQi15vbVU2H7kadZskTmg1AqzTNUtcIVvPZESEA1I+p1Qa/qEFwUcErXyg5VUhEOO3ikdP4Uef8kILJSlqUtnceiTkI1+ZQQ+E9U/555lLFv5UDOiocOQe7uz1Wd9NwyWd1Uib5qDoeAMdfmkdy2NliFQjVK553UGx3KUGtjI+BKwOTNed1R0Hutoquba/n8licZSmpAsg2FwnOD3hUvJM//Py3WJ7juVSVUaxUz5sp3HoEMRcWnTf7FYxVIuCmGKOwKQIaJ1efzwUVgxP+H5qKjViKpJzjusqaRAuJnckpKr5SAXUg2HEO39Ee1OpKzAqdog0GojzKhtRMHSoLTfWEKPMHC48skkog7D1QdMUxnJPjE+Sua4qppMT+fJPTqKCOZewHjHkg2ZEAKc/h1TkayYVD9odQkF9Pzqk5Rn53PonDut94RRBJ6fM+ih5t/RRh0mUST+flkEae/vsmDvBUl+/3KAIHT5k+JRFpP5dRuyXmA1+6YuCCOPf4XVThOcfnVP2Y0Cjh+QiqHYQafwqKlEhbY8Shbe6g5lYEZgjw+yWV0hOwPiVnxGEn3TDj5HvGioxlyVzhCqxVKo0xycwOx+9lS18g2j5+llUXF6zuqJQ/bMJHulWCVKuxHiqu0d0+aR1EbKo0b/1VRsDyoswJ3URHTm5RCiiKeENUVFlRCk/RFRAwUo+8oog2UzktzBn3qKKCEXVNM3KiiC2jkD0TtaL20UUVAo+4Drv4poufFRRBXR9z83VNdo5st1FEF7R7KZv3UUUGWpktFLJRRRSBM4wQooqiUVKevf8ARRRBQ7M965XKJdbX7IqLWIox7QIgR3LCM1FFU07Aqq2aCiABRRRUf//Z
 parquet maculé de cire fondue, d’éclats de verre, de chairs mortes explosées, de liquides préservateurs épanchés. Les odeurs diverses suscitèrent son écœurement et la bile remonta en sa gorge tandis que des infirmiers l’empoignaient afin de la conduire à une douche nécessaire.

Elle eut le temps d’entendre l’un des savants qui l’avaient utilisée dire, Pinel sans doute :

« Désormais, nous savons de quoi Mademoiselle Angélus est capable. Il nous reste à la dresser, à domestiquer ses capacités, à canaliser sa puissance. Nous tenons là une arme redoutable, qui, un jour, pourra servir à la lutte contre les ennemis de notre nouveau roi. »

***********



Dans son cachot de la Bastille, Agathon Jolifleur se retrouvait présentement en l’encombrante compagnie du cadavre frais de l’opposant Jean-Paul Marat.
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e5/Jean_Garneray_Marat.jpg/220px-Jean_Garneray_Marat.jpg
 Le coma avait bien peu duré. Il n’était besoin ni de lui tâter le pouls, ni de placer une glace contre ses lèvres pour constater sa mort. Notre muscadin déchu n’eut d’autre ressource que de crier afin qu’un geôlier l’entendît :

« A l’aide ! Mon compagnon de captivité est mort ! Au secours ! »

C’était là la seconde version de l’alerte, et nul encore ne se dérangeait. Prendre le risque d’ouvrir la geôle exhalait le piège pour les gardes expérimentés commandés par Maria-Elisa di Fabbrini, qui, du Châtelet, suivait toute l’affaire, bien que ses supérieurs l’eussent blâmée de la fuite du gros gibier princier.

En lieu et place de la clameur d’un gardien de prison, notre captif perçut une voix venue de nulle part, une voix assourdie, qui avait traversé la muraille, voix grasse s’exprimant avec un accent anglais.

« N’ayez crainte, monsieur. »

Agathon ignorait que son cachot était attenant à celui de Donatien marquis de Sade, alias Sydney Greenstreet…
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/32/Sydney_Greenstreet_in_Across_the_Pacific_trailer.jpg
avatar d’un gros homme de l’avenir dont seul Johann van der Zelden, cet Ennemi qui avait aidé le Maudit à bouleverser l’ordre des choses depuis 1782, connaissait l’identité réelle, extrahumaine.

« Monsieur, reprit la voix spectrale, comme issue de la ventriloquie des murs, je sens votre détresse et ne souhaite qu’une chose : que nous nous évadions tous deux. »

Le muscadin ne pouvait le croire. Il lança, à l’adresse du détenu invisible :

« Spectre, qui que tu sois, montre-toi !

- L’année et la piste chronologique dans lesquelles nous nous situons impliquent que vous ne pouvez connaître Edmond Dantès.
 data:image/jpeg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBxITEhUTExMVFhUXGB0XFxcYGBgdHRceGB0XGRgfGhoYHSggHRolHR0dITEhJSkrLi4uFx8zODMtNygtLisBCgoKDg0OFxAQFy0dHR0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLf/AABEIAQkAvgMBIgACEQEDEQH/xAAbAAACAwEBAQAAAAAAAAAAAAADBAIFBgEHAP/EAD0QAAEDAgMFBgUCBQIHAQAAAAEAAhEDIQQSMQVBUWFxBhMigZGhMrHB0fBC4RQjUnLxYrIHFRYzQ4KiJP/EABgBAQEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAEAAgME/8QAHBEBAQEBAQEBAQEAAAAAAAAAAAERAjIxIRID/9oADAMBAAIRAxEAPwDYVnE+iSqGVYvHicOB/wAJZzRK8z0Fg0qDqadDEU01LVe2kZR6YNkz3Q1RGsSNAaxFbSRAIXCFBE0whvpo6llCiru7g3XDSThoqQpQpFHCyg1qbqUlBlNRCZSK+r0uabDUtiGqStrNN1XVnFXT4VZiqd0NQsLb0alSJ4qNOjqrPCUJjh91YrSwokb0Gsxwurt9EaKvxwEW4oxaRo4lwPxFaPYbi7MSsvT+Javs+LFBqeJEVXc0tUIJTG07Omd4SbgtMGWlEDkvSTASK+JXQ+ygbroSEg4ruZQUZQknVFDvFFxhDBUTlN0otlXyQjUqigM9RlfOuhVEoQFCraLrSpEWQSLnATKQe4Ta/FOVaRJQW4aFNRHD0E8HZbImEpXRcRRkKFI4jFADVUlfFE6Kx2jQhVXdBZrUEo6ha7s6LH84LK0W3AWt7PN1H5uVPq6+AbUPiPVLOMpvaTfE7qgZBEpZEpBFcl6brqbnFIdC64rjF9iawpsL3GwukPpXMu9eebW7aVnPIo+FugtruVP/AM+xYfJquk7pPyBUnrLm2QXNKz3ZrtP3xFOrZ505+a07mFBL5lJrlJzF9TBSEpIXHSiPAUCpONKbZTkJYNTVI2UQA3xckepRkfJHp0h5rtVCApsAEpeq+6k9yXe5RV20HzZV8SY91Z1aUrlHBiZWSFh6MQtJ2b1cqYU1bdmvjqDgAqfVfiWLALndUCLJjFRmKA0WWmQwF2b2UgFxmqgIxUnbYP8A4bK25cYjqtAxizv/ABAkYbkXQfmPklPPdi4PvqtNgEAuAJ5cP25K57ZYLD062enkh4Mta4HI8EbhpI3cVU7OfNRrWHKwObrJ4CTG7xFaHG9ny7K4NA8bRaMsDMS4ZbwecnmoqllFtMfq7xhY4E7hDS4TzmR0Xp5vB5LH7Zp0m0atQlpLwHQNQ6ZkE7pnRavZdTPRY46lom8qVdc2663imSyyGQpkEN1US3cjsMjREy+qiVY1TpuT7MJKH/DahSTw7pChVcjZcoStR8oJauZQmtncmA2dFJzYCkBkCg9wFgiVEuSguSrDsv8A92t/6/IKvOis+y4/mVTxDVT6b8TxA8TuqABdMYkeJ3X7IAN5UyL3aHlhNUgo1KaQGx6q+1bWuwlTNpAPSCI/OatQ1B2pTaaNQOiC0gzpopPIw8U3BrSC1zGudFr2dB9vVXZ7SzSbRa0B1Qw46xHAcSdLwsk95v7Hpb86ITy5pymdfyE4dXWOqhj8gyua4eJhdmy66OgZTvEaLa9jcaRhRnI1IbJvA5arz7Y+HqVKrco+E5nOOjQIuStFshwazPESS0X3DX3+SKp+t7h8VN7pppBPyWYO0Wtpgkx9VcbLxBJvwnnzVqxZd3CNSo70UBQc9QFzBQ7wFDc9RUsRqPmUIMRuai4qIdWAEEGUZ7ZCFHBSChChMuAAStWqJsghvG5XHZgeJ/RUz9Vddlh4n9PsifVfiGK+MoLQiYo+IobXyUgxRcmQJSYKNRckO4h2UTwElY7HbZdU8Ph8UiToBy5xvWn22/8AlHnA9bfNYnA0x3jWONiDlJ/qGnqBCK1zCuFwOGLsr2GABEEjQ74Rh2ba4nK/w8xcaJ+nR8TgYBSwxfduIndB6deP2VpxX12ClmptAa0A6C7iAbuS206Zbh8MRIDqc+sz7pvtIMsGdR7IbKf8qmHg5WNvPHWBwF0oDZ1Iuh7zAb7xotlsOqXOBNpBMciYHyPoslhB3rr/AAA2bpK0lKk4Yt0DwhrBr8IDbD1JQmxBkArhC5hgMv5vEqTksogLj3SvgCugFSChfNHFfPehknipBYmtCD3hXcU3RLjzQU6klDDN6IG2UXPhBdcrfsv8Tun2VM4q77LfE/p9Uz7BfhPEN8RXzWKVc3KkwqCTWo1JsKDQESmLqSGNpAtg6fa/0Xme2qrmVCNIIc3neQvSdqOimTwH0IXnu26zKtP/AFDQqPK/qYcFjazTZ7Q72WR2pWhxOl/yVd9ldtNNH+HqHxMnIeIO7yVDtsiSDx/Pzmog43EmoGgmwEK77SUxTpho1mLcIWXosmBzEedlou1QLqpAs1mUE8yLeaUNsxoaxuhJvzVuGk4l7picojoxo06yqPZdYOqU6cwNXHWwBLvZXGyKja1R7xdxcTEfCCbX6LJbHDWHp8gptddJVXFoj8K43E2grTGLDvAg1a4Sv8SOCEXSpGO9BQzUgqL3ZdElUeSUUwy7EIb3XQ28dFM+ykG5yh1UiePVDe+UEfLZXXZYjO+OH2WTL3BaTsQZL54fVXP2LqflQxHxFfLldwzFfNKWTFMJgWS7XBEfUAEKRfaRmm4cl5xjacSBvuPsV6RWBc0gdF5nteQ9wkxJ9NymuVh2Mog12SJnMDI3EEpztnscg5m+Q+32THYamJn+lpdP9xgfIrV4rDNqtLHafLooX68h2bgX1KjWCxm5O6N/srrtVWb8DTLpl59h6BWVPCd1Ur5PiDIbyLi6fkqKtUbTBzNzP3kniOHFRc2Jgu8bUh3iLQ0f+z2tM8oWj7PMFOWCLG+kmCRdZvAUSO6dAGesIeJ0a15gxbWD5LSYPCh9TOT8JOnWwUmjxT5jmEg7E7k7WcHM3AgWkSLceSTobPDgS7wmYscw3aGxA5FQda8nejMrBouUCrhu7vqDwQHHgpGjVkqM3UMNu4p5jGt1UgWsJsQu13BtlKpihcKue6TMqpdD5QxVAKhXqBvWFWurSbrNakPurgmFp+xcB9Qf6R81jKOtlruwzpq1uAa33Tz6g780hjMaxj3ZiReND84XaW0aTjAqNPmEpj2/zH9ZPt7qm2pgQRIu7cQYPrKhjYsq8F850lef4ariKejjY6OyyesXKs8N2nvBpk9HD5GCrVjUYuschA3j7fdYDbrfFPktLS2qyqzwyHX8JEHT0WUxtUuJO756JUa/sM8FjjvgA+Rd91oqNTxLIdgJy1OEfaPqtLQqHMFCq7aLGivU3SxpPkXhYHad3uuNfRa7tNigKuYahoab8cyx3cZ6oA3lRizJLW4VnF5eeh8I/wBy7RxdTNDXHjb1UtnA16lWqzSlkY0cWkxbzulBj20a7ib3IIjRBjbYSk9tMmo6XOgDlOvtJ8lWDatRj3G+SYa3+o6GPPyshYHazyyrXqS1jBDWkakgz5x/uVZtTGlzmCIIYCesCfdSbjZ+PFRmYgQd27ekNq4csuz4eW4oWDqNpUmSQJAjn0471YUK8iCNdxSFdhcWBJ3yoPxLiZn80U8Xsy+embalv5uQ8I4CxQTOHYXXNkRwDQZN0pWxc6apR1R+9GrEcUc0pZzP2Xz3ecrt0NC4ezuK2HYU/wA2t/a1ZKg0lbDsNTIq1ZGrG/Na59RnvzVDtR2Wo481T4jFtJjw31B+4T/aKrlc+159Vme+cXTA/wAoUSrjxE2GuhPySVdgmwv1IRazxNwT9EF1TeQbjikLLYWK8cQJsImd4HDfKhtTC+J0HwzbzSWCqRUBvZzTHLM2QrzbkNkN/TPz/wApSGzcY6iIYfho53DiXkZR5Az6pDE7axDiMr3AiNOV5QcXXLO/G8Oa0dGgiPZIYOt4gTpw42VhWlPFOqMLnXJdExGgCG2oWy5vxGzerrD7qNDM2hTG90uPqmtiYMVKnjMBgmOJdbTkEJoOwmB7sVAC2SGzDibidUrj6Ba4udhWSDmNRjc5tvykA+ei12x8Iymzw745Ku21hqjcxBmnEmCQ9ulweVzI9EhicPi+9qYeg3xy/vKszcudJBHBrRHDVB2nWy1XOc2OW8cJVlW2y7D1S1xDgRIqAAOIn9RGp/ys3tDG53zMkuk/hUl9svFnMK1WSWtAaP6SZgDnH+5aBmPuG2k/JvxE+dljn4uZ5ODrchH0Tf8AHAVDlNhlYL7gBN/7pKy029DFaxy+qS2pRhpe0Eje0btbhV+y9pi1932+/srkVrz5/NWjGXG02zEH84o7cc0/pd7Qu9otmAHvmDw/raNx3HkFQGsQIjW9/uFYYvH1t+R0cZF/dBOLAkZT6hVgxAI+Fvq4ItCmDq2mBzcfugrvBbRbuF+oW57Cvl75/pHzXn+GaOFLyP7r0DsI0S+AB4d3lzK1x6jPfmsX2qrOFRwgxOsgLNOxhn21+oC03as+M9dPqsdVEm7t+g/ZSjr6xO789Eo9x3k3FtUWpl4R5Ky7PbIFU56gPdaDdm89T0GqQQ2U0mqxrZMuaP8A6B/Oi1u2sLLqup8Tt3M703s3YzaT/AALTB+IDn/TPXirB21cMTkztzO8MTa+5Wh51i356j8p+N593GOlitgzsdSyy1zqhjiBw3Rp1Wb29g+4xEkEDURpO9XGC28DTOVxFTKYHCbk891uSqRsRsh4DB3YGXw5m740JHHmq/ZQH8W8GYEgjk1sn1j3VnXwwexpw+OdUqEXDvewu3zlZarRrYd+Z4cH3k6h0zJB0OqsWvQm7ZY9waHxyVpj6uSiHDxAkC+6fovK8PinFwdPib4lttmbaFaiGOMObHn+6yWa7WYB9OplLSG3yGLEGIg8lmagXtYyVWd3UaHMIgz5RHAjisJ2o7K1cPNWk7vKQuZHiaOfELcZrKUKhuQdBfy0up0akkxN5cFKmQ4XcBpEfVcbh2zANxpAN+t+qCNhsVlMX4+i1OzceDqdTAvyHssq+lJBDYcW5oO/UyJUsLiiPn0jT5osMr0LB4hrhlfE6EbiDp5LG7e2SaLrT3ZJyu4cuqcwW0SIM+Ib+ItYeSv3YinUpOY+41PKdDO6EJgMosPforTA4ekReecAcN0lL7WwrqLw11KB+kk/EPLVWeycWDDcrRvJAiNwTTBc1Bguw6cAJ4rff8O6jHBxY3KI9bhUWHo5mgkAnmAfmtV2Qpw5w/0/UK49Rnv5Xnva2qBUcCQLnfztZZPvQD8Q/OK13altLv3Zg6ZM6iZjQ77LLV8Ownw6HcQfmouvbSP/AJBMb7Bd2dXr0vEyCIOUug5JNyy8A7ksMBUM5KZMdD81MbMrGMrI4+L8ukD4za1Q0hSaHNaTNR2Yl1U/6jw5JBjQNWepMpitsuuwDOLTAvYKOJw1amAXtgG2bX3EpBrE7Sq1KYpPqEtBmCBNv9Wqr3tg2P3HooOpTq47lx7AN5UhKZLTIJHMGCrKj2nxTG5BUll7Pa1w/wDoFVGc718ZgqQ1M/qGvLfKssHUMy0349PqqVro/OCscLVym1wdW/bnyVVK9M2NjGV2AH4wII48wmW4hzfA4WjfwXn+ExeQh7CefL91o8JtxtUZahAcbfnNZKj2zhHYWq8U2E0apzsLQDlIHiEHdy4BUtLGU6roeA12mZvhnyXqTKDX08jxLSL/AHWG23s51KoWvGZpu1x3/ukQDH9zkbRDjLf1kRGtul1T1GSYMB3Hc6FaDZ2dvgd4ho130d9/VV2LqwclRpBHqN6oQaWJdTcJBn56q0wu1bFrrhwj11jkknVG5RMP+g4g7ju8kAMY0gl0g7t8/KNUGN9VosxWHa10hzfDJkFrm+Ez1jTmsl/DupvLSLtOn1HHqZVrg9uxqBJyyeMCxPOAJXdp12VQH3Dh4TBiQZieU/NGnFhhmOrNbD3MIIuNdOPqt12OcCSQ4kZbE9Rvhed7Ka17CwuymMtjx/x5rfdgcPkZliIbfrIlPHqM9/Kp9sPGcgjfPnuWM2uXuIOWwJFtNTpGtlsNt1AHnqqHaDvDFoN/zkgxWULRM9B+6cww8MucGjST9Aqd1UZiGmBpP2Qu/c0EWMn0Ua01faTWkDKIgWPMdFJuEbcD4HCcuotwWZpPzfFe1kXD4wsPxW4cOiWRNqbBLSTTMt3jWPqFVt2dVO8R1P5K1OF200X0J1JvOmo1H7ov8fh6jtWs4zoeh3eidGMlT2XUJiR0v9k7R7P1CPi9rexWhxFakxwAGbeCDM8jC5U2zJlrQBbUX5q1YzOP7P1aTQ45SLiPVVtKqQVpNr47OQdY9L8FQYvDGS5txfy8k6swxRxQIDpymb2seq+ZiTM89fzRVgecpEafnzRKBOXerFK9Q2Tjg6k0zcC6cq0aeIaab/I7weIWE2XiHZKQDrTBHDU7uSucFt1pqEAyJmd8HlwWGrCGPwrqFTK+RF2uGh5g/RGZUDhlqsa8cSFr8ThmVmZagDmnTiOYKw20MM/DVcjicurXcRp6hIiW0tiUcuZhyQJBB+m8LN18OW2Dmuvumyu8XicwjMDr91VVWxJndaesb7KlOACod5v9rfdOtxUtMWn0/NEpVaDe08eKjRzTe4mD9NE4tXOx8JUe6bsGoP6nHVoaCvV+w7HDM1xmGgX113nesTsAElzrZgAyPcdARHutx2IaRmBiYn3Rx6g781m9tfGbauieCzO1mgNa2DEkzK0m2SS9w5mPUrK7Vkyc2mpWWoq21BNuoRiJ6wlwIE6b44otF4FzpxSnMsXPC+nAIdSLg+SlXrSUq58RC0EM/EqTK0m+6LIYf8Q4meZ8z+WU6Jgzx3lLLSUnAsaIggDXfvQnWGUdR9Uvs/EBxg256QBrPsnK1ETYmPWNJ8llpWikZFpH+V8cNAM8QrHujGn4EZw8IDhM2876eykz2Lw1iBIm/WNJ5fdJZXAQRdaHF0WskgcgDHBVVdwfYm4FiR0TKMP9n6ReSP6Tm9nBXuxOydQVKdU1GZQJtcnMOipuyFTLWykxmDgefhJA9Vp9lYlgLCAASAPlNuqE1AwbYyjcLKo2ngG12GlVEEHwu3tO5OPxsVQ3doi1cQ0O8QAvEo0PKMax1Cq6m6JG/wAt3UJZ1RpB5qx7cOJxb7cB7KibPru4/daw6YpRGt40VvsBp7xpyg5AXRu0i/5uVBT4rVbFwL6bRUfDQ4GG3DnDoNB1RTK0Ox6EUpgS8lxiDMkkdIC2fZD4nf2j5rF7IIDbE7jfSPNbHsc7x1P7R81ceoz38rL7W/7rupWVxbXOqEwco14LZbWw4LnXi6oNpU2tAHmeJKy3GfrvHCwtyKTBJN5+ieqhzgSdzr8hFku+kS4i/LzumIFzYO9Ca4gxfirCtTIEzMdOCRqN11umCl6lPeLKIcpvnfyKE0wtMnMNUIFj5/nNXneQGl3uqDB4jKRv/NVcuxTSwHrMbvdZrUPd+2LTx6n8v5JXFVyQTpfcgCpI6e2g8lCpVkOCkXxFW0Hh9EiTp6LtUH2/dfBmiQb2bWIrMIsZ+YI/OqNg8a4V2cGuFvO6TwlHxDiD8gUw0f8A6TGgefrHkpNLjNpF1Rrmk2qBv0TeO2mRVa0gRmbJ6lZKpivADeRU+UFN7UqxiaZJsS0+pWcaA7UGcVV4A/YqudTkH0R9s4oOr1XDQmyXFUZTHFaA2wcK19dodoDMcY/darDVBUNR+bM8S21jTibDkeO+IWQpPLTINxcHhBWmrty1O8aIzglwG8gAmOFx7lZpi3oEAx1n84LYdiSM1T+0fnssJgcSHNa7Qm8cFt+wbIdUPFrfYlPHqM9+ap9pE5ndSqmq0EXE7r7laY9/jMcSlf4YEOaLEmQee4rLUUjqDYdA+EyRe88lVV6hG+wsLct6tW1wC4uJb+mDvF93nKrsYGEEi0n8solHVhpy9EEs4jmPZRYDJB9vW/JdII1PnuSC2Idu8krbddNVRm5nSYSz6JFitxmvmAx6pqjUsLpNzYHT7qTTooS4cGLieqN3wjiq+pTJMQismLNcrDpttIuMxfcutp+2/go4ZtR27KOJ+2s3TGJoS2JMcT5bghQHBEvrNYy5LtUxOSvlMEB0TGoCDhGd1dk5r+LhuMDidFAvLnS61wpRGth/5Mtk+O3mP2Rto1QXiYnKIudQiB5cCNL6RYJDFeLXcNboaIYiofuo5+XkpmjfSZRcPgXGLa/hWnP903sjDGo6D8Iu4nh/hanuy4CbWPlNz+dFWYJ4YBTZe4LjrMbgeCvM/hkzbcN5/N11zt/XSQOlTDNdbQPYecL0DsUyM/8AaPJYHA0PHnfrFmxpzPErd9iKkuqHkPqtceoz/p5UlSi7MTBNzuPEqQoOAPhJ8jZXDUfesrWSxGypNqRM8R5JDFbAqO/8fz8ty3rlJqlry49l60kx7Fcqdl65MBrx0YfrZeoqaVrzP/pmsBamZ3kxPtYJer2NqkzlPS69VXVLXlo7HViLMymNTeSgf9IYoGMgPOF6xuXSla8yodi6oILgYRq3Zut+lhsIm1l6KVwqGvMq3Z3ED/xuPy9FBvZnEu1YR1t1Xp51XVLa82b2Sq7xNvRRHZWr/Q7XSy9KXN6lrzgdnsQ2ctPklqnZvEOv3R6leoLoQf6rzCj2UqxJY6ddPz6KQ7L1tS1wG+LuP0A6L04r4KWvO6Owalg1jmN9z+cSn/8AlNWAGiALSQtidVxC/qsvhNkObqCePPqtX2ToFrn2iw+ZXFZbH1ct8eoz3fx//9k=
 Il s’en faut de quinze années pour les faits, de bien plus encore pour la fiction.

- De quoi donc parlez-vous ? Il ne m’a pas suffi de supporter l’agonie délirante de ce Mala que voici un autre fol, immatériel de surcroît ! Devrai-je boire le calice jusqu’à la lie ?

- Monsieur, saisissez l’occasion. Je vous tends la perche. Profitez de la mort de votre codétenu… Tenez, prenez sa place !

- Je ne vous remets point, monsieur. Ayez l’obligeance de décliner votre identité.

- Je pourrais répondre comme Ulysse : je m’appelle « personne ». Disons que votre siècle finissant me connaît sous le sobriquet de divin marquis.

- Sade ! » s’exclama avec effroi Agathon. 
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/20/Marquis_de_sade.jpg

Il savait par ouï-dire la réputation de l’intrus, faute d’en avoir lu les exploits infâmes et, bien que lui-même goutât à de peu orthodoxes pratiques, l’extrême perversion de l’écrivain lui répugnait. Il y avait un monde entre se contenter de trousser de temps à autre les nymphes délicates réduites à l’indigence et les soumettre aux pires sévices. Aude Angélus eût été un mets de choix. Du moins, avec Jolifleur, elle aurait subi une simple humiliation, alors que notre muscadin doutait qu’avec le marquis, elle se fût tirée vivante de ses rets… Déflorer n’était rien ; torturer et mutiler était tout.

« Vous qui semblez vous complaire dans l’immatérialité des esprits, veuillez m’expliquer par quel phénomène je puis entendre votre voix.

- Simple question d’acoustique, répliqua l’avatar de Sydney Greenstreet. Je suis prêt à vous offrir tout l’or du monde pour que vous me prêtiez sérieusement attention.

- Vaine promesse que je ne peux ni croire, ni accepter. D’évidence, vous devez croupir sur la paille infestée de votre cachot, vêtu d’une chemise en loques. Ne me faites pas avaler le mensonge que Napoléon vous a accordé la faveur de la pistole ! Nous logeons tous ici à la même enseigne.

- Monsieur, apprenez que je partage ma captivité avec une charogne de singe. Par cet acte, le nouveau despote espérait que je fusse affamé en suffisance pour goûter aux chairs faisandées d’un Orang de Sumatra.
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/be/Orang_Utan%2C_Semenggok_Forest_Reserve%2C_Sarawak%2C_Borneo%2C_Malaysia.JPG
A moins qu’il voulût que je transgressasse l’interdit biblique du commerce vil avec les bêtes. Son vœu le plus cher est mon internement à Charenton ou à Bicêtre. Et je veux éviter cela. Je préfère conséquemment supporter la corruption de cette dépouille jusqu’à son terme sans y toucher. Pour moi, il y a une différence fondamentale entre profiter des chairs nécrosées d’une trépassée et m’avilir avec un simien putride ! Souhaiteriez-vous que l’on palpât vos chairs roides et glacées et que l’on humiliât votre cadavre ? Croyez-moi, il n’est pire vice que la dégustation des chancissures.

- Oui-da, monsieur le marquis, mais, quel plan d’évasion voulez-vous me soumettre ?

- Je reconnais rêver de surpasser Latude…
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cd/Jean_Henry_Masers_de_Latude.jpg
 Tromper les geôliers à la manière du grand Dumas… Vous serez obligé de surmonter votre répugnance si vous tenez à la liberté. Accepteriez-vous de vous dissimuler dans la bière même de l’ami du peuple ?

- Je n’y verrais nul inconvénient. Toutefois, ce Maxa était dans un tel état que… »

Agathon Jolifleur demeurait sceptique aux propositions sépulcrales d’un personnage qu’il ne pouvait voir, la pierre constituant une barrière impénétrable entre les deux cachots. Alors, il souleva la question de l’autopsie de Jean-Paul Marat.

« Vous ne croyez tout de même pas que le gouverneur de la Bastille – Monsieur de Boissy d’Anglas -
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/90/Fran%C3%A7ois_Boissy_d-Anglas.jpg
 va perdre son temps en de tels enfantillages ? tonna sarcastiquement la voix d’outre nulle-part dont l’accent britannique alla s’accentuant. Cela me rappelle un mien avatar de roman d’espionnage, Mr Peters, qui inlassablement répétait cet axiome : " le monde manque de bonté." Non, notre police se contentera d’entreposer temporairement le corps en quelque morgue avant de l’inhumer à la sauvette en une fosse commune, à l’abri des regards indiscrets, sans même que les mondains vicieux viennent s’encanailler au spectacle d’un Marat pourrissant exposé en l’auguste compagnie des noyés de la Seine ! Monsieur, vous n’êtes pas sans savoir que notre tyran Buonaparte a ordonné la construction générale de cimetières hors les murs de la capitale.

- Je ne souhaite pas être enterré vivant, enveloppé dans un linceul, parmi le flamboiement des follets, des émanations gazeuses dues à la corruption. Monsieur le marquis, j’ai souvenance du cimetière des Innocents
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/59/Saints_Innocents_1850_by_Hoffbauer.jpg/291px-Saints_Innocents_1850_by_Hoffbauer.jpg
 avant que le Bourbon ne le fît fermer et démanteler. Les morts saillaient de sous la terre et le terrain exhalait mille effluves atroces. L’on marchait sur eux, sur les ossements, sur les membres en train de se dissoudre.

- C’est pour de simples raisons d’hygiène que vivants et morts ne doivent plus cohabiter. Monsieur le muscadin, soyez prêt à vous vêtir de la peau même de l’ami du peuple, des squames effilochées de celui-ci qui draperont votre intimité. Revêtez le cadavre de vos propres habits et acceptez de vous substituer à lui. Ah, si nous nous trouvions dans la bonne chronoligne, de surcroît dans les années 1840, je vous conseillerais de vous plonger dans la lecture du Comte de Monte-Cristo, ce chef-d’œuvre incontournable d’Alexandre Dumas,
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/06/Alexander_Dumas_p%C3%A8re_par_Nadar_-_Google_Art_Project.jpg
 et de vous inspirer d’Edmond Dantès qui n’hésita pas à s’évader en prenant la place de l’abbé Faria mort !

- Je ne puis retenir longtemps une respiration qui me trahira. Le contact même de l’épiderme en lambeaux de feu monsieur Maja pourrait occasionner en ma complexion raffinée des accès nauséeux fort gênants. Revêtir un cadavre de mes habits salis, soit, mais être nu avec pour seule vêture cette peau écorchée dont la putridité est déjà manifeste, non !   

- Tête de mule ! jeta le prétendu Sade. C’est moi, le ci-devant, non vous !

- Monsieur, vous usez de termes inintelligibles. D’où et de quand venez-vous ?

- Votre intelligence est plus vive que ne le pensais.

- Seriez-vous un esprit fait chair, ou même, un démon incarné ? Ma raison vacille…

- Si vous m’obéissez et suivez scrupuleusement mes instructions, vous serez libre sous les quarante-huit heures. Vous n’aurez plus qu’à vous cacher chez une personne de confiance, Madame Manon Phlipon, veuve Roland de la Platière.
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ad/Madame_Roland.png
 Elle se cache rue de la Harpe. Elle permettra que vous vous réfugiiez en Normandie, à Rouen. 

- Je la croyais prisonnière à Saint-Lazare, répliqua, surpris, Agathon. Je n’y comprends mie. Je lis pourtant les gazettes qui m’ont informé de son arrestation et de sa détention. Elle passera en jugement le mois prochain.

- Napoléon a été dupé ; il ignore que Manon Roland a plus d’un tour dans son sac. Elle a pris la place de sa domestique, recrutée par les soins des opposants parce que possédant une vague ressemblance avec elle. Vêtue des effets de l’égérie des libéraux, celle-ci a été appréhendée à sa place par les mouches. Lorsque l’instant sera venu, la supercherie sera éventée… après que les agents de Blacas et d’André auront procédé à l’évasion de la susdite. Elle risque donc peu. Afin d’éviter de telles erreurs, la police devra bien un jour se résoudre à adopter le niepçotype,
 https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/94/Nic%C3%A9phore_Ni%C3%A9pce_-_Mus%C3%A9e_Nic%C3%A9phore_Ni%C3%A9pce_-_DSC06022.JPG
 cette invention révolutionnaire conseillée par le comte di Fabbrini, éminence grise du monarque qui s’y connaît bien en efficacité policière et en criminalistique… »

A peine le pseudo-marquis eut-il achevé ces propos qu’un cliquetis se fit entendre en la porte de la geôle. C’était l’heure de la soupe. Le garde ne s’inquiétait de rien car il pensait toute communication impossible entre les prisonniers, et l’absence de soupirail aux cachots rendait une évasion classique inenvisageable. Aussi n’effectuait-il que des passages de routine : ronde, repas etc. Si jamais la « belle » se fût produite, les détenus se seraient retrouvés dans un dédale d’égouts vétustes jouxtant la forteresse médiévale, puis dans un cloaque inextricable à proximité de la Seine. L’efficacité de la nouvelle police de Fouché aurait fait le reste. Cueillir nos évadés en cette fange eût été rapide. Agathon Jolifleur n’avait plus le choix : il devait laisser le garde constater le trépas de Marat. Le temps que l’on vienne récupérer le défunt afin de procéder aux formalités funéraires, aurait-il le temps de procéder à l’échange ?

A suivre...



*******

1 commentaire:

Chavez Clayton a dit…

Mes traitements de chimiothérapie...

Je reviens maintenant pour partager mon expérience parce que la douleur et la souffrance émotionnelles que j'ai ressenties à cause du cancer du sein se sont atténuées. Je pleure encore lorsque je raconte mon histoire, mais je ne me sens plus comme une victime du cancer.
En juin 2005, j'ai commencé la chimiothérapie. Mon oncologue m'a recommandé de commencer par la chimio puis de subir une intervention chirurgicale. J'ai dû subir 8 cycles de chimio, une fois toutes les deux semaines. C'était ce qu'on appelait la dose dense. J'ai reçu trois cycles d'AC, trois cycles de Taxotere, puis le reste sous Taxol. Je m'en souviens encore comme si c'était hier. Le premier cycle de chimio n'a pas été aussi mauvais que je le pensais. Je n'étais pas si malade. Je me disais que je pouvais le faire. La chimio n'était pas si mauvaise. Bon sang, j'avais tort. Le deuxième tour m'a frappé de plein fouet. Mes globules rouges étaient bas, alors on m'a fait une injection de Procrit. Je tombais normalement malade le troisième jour. Je me rendais au traitement le jeudi, on me faisait la piqûre de Procrit le vendredi (si nécessaire), puis j'étais malade au lit pendant 3 à 5 jours. Lors du cycle suivant, je n'ai pas reçu la piqûre de Procrit. Je me sens toujours malade, mais pas autant que lors du dernier cycle. Lorsque je suis tombée très malade lors de mon tour suivant, après avoir reçu la piqûre de Procrit, j'ai réalisé que la piqûre aggravait mon état. J'ai donc continué à chercher des herbes naturelles et je suis tombé sur le centre d'herboristerie du Dr Itua qui soigne des maladies comme l'herpès, le cancer, l'infertilité des hommes et des femmes, le charme, les douleurs corporelles, la maladie de Parkinson, la SLA, la SEP, le diabète et l'hépatite, Le Dr Itua était la seule solution à mon problème, j'ai donc acheté ses herbes médicinales et j'ai terminé le traitement complet comme on me l'a demandé, sans chirurgien, j'ai été guéri. Je lui ai demandé ce que je devais faire pour le remercier, puis il m'a demandé de témoigner de son travail, c'est pourquoi j'ai laissé ce message ici pour aider quelqu'un à relever le défi de la santé, Dieu merci ! Le Dr Itua allait beaucoup mieux.

**N'hésitez pas à envoyer un message au Dr Itua à l'adresse drituaherbalcenter@gmail.com si vous avez des questions concernant les traitements ou tout autre problème de santé.