dimanche 6 septembre 2009

Une vision de Salvador Dali

http://planete.qc.ca/images/divers/SalvadorDali01.jpg



« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, vieillards en gésine et embryons bouffant les pissenlits par la racine...
Yé vais vous raconter une vision métaboliquement sourréaliste qué yé oue l'autrre soir alors que yé me demandais s'il ne fallait pas qué yé coupe oune fois pour toutes mes moustaches avec oun sécateurr à vapeurr de papier mâché dé riz marouflé et peint dou fait qu'elles gênaient mon instinct créateurrr. Yé sais bien qué vous, Français, êtes avant tout cartésiens et que vous aimez le positivisme institoué parr ce philosophe au nom de pitre (pas le capitoulairre, l'autre), y'ai nommé Augousté Comte!
Vous savez qué yé collectionne les dictons météorologiques paysans sur des bouts de papier de bouse de vache battus en neige éterrrrnelle dont je fais des papillotes qué y'envéloppe dans des bandelettes égyptiennes reconstituées comme oun pavé dé dinde dé ration militaire biscuitée, bandelettes auxquelles je rajoute de la moisissourre de bleu des Causses ou d'Auvergne pourr fairre plous authentique! Vous savez, cé Roquefort goûté par Charlémagne alors qu'il rendait visite à oun ascète. Charlémagne, qui portait des slips de bain à bandelettes malodorantes! Y'étais en train d'en créer oun, oun de ces apophtegmes lorsque je vis...
Excousez-moi de m'interrompre, mais c'est l'heure de la réclame! Exceptionnelle! Wounder taupe! Wounder taupe! Yé wounder taupe! Souis wounder taupe! Fou wounder taupe! Dou wounder taupe! Cho wounder taupe! Co wounder taupe! Lat wounder taupe! Gré wounder taupe! Vin wouderrrrrr taupe! A la quatre millionième taupe, il sera houit heurres et Trochu trois quarts!
Excousez-moi encorre oune fois, mais la poublicité, c'est sacré! A ce soujet, connaissez-vous bien Gérard dé Nerval,
http://abolet.free.fr/img/gerard_de_nerval.jpg
pas le narval dont la corne aphrodisiaque rivalisait avec la poudre de corrrne du rhinocéros étrousque dont je demandais de calcouler l'âge pour un concours parrainé par le chocolat Grévin? Vous savez que leurs poils de narines quasi poubiens sortent près de leur corne aux mille couleurs noires de l'arc-en-ciel du long bow des Godons dé la guerre dé cent ans. Ces narines ont une circonférence correspondant au cinquième millionième de celle du quart du méridien extra-terrestre du Gondwana bleu. Car Pi (douze) vaut 3,1416 et quelques décimales de tamales tex-mex! La noirceur de cette corne est provoquée par un dourcicement au feu de bois de charrbon, parmi les échantillons complets et représentatifs vendus par un charbougnat oscillant de la lignite au demi-gras et dou demi-gras à l'anthracite! Car yé souis fou (...), non! Yé souis oun escarrrrgot! Yé parlais donc dé Nerval qui a écrit ces vers de terre (ou de mer, yé né sais plous) aussi immortels qu'un éphémère :
"Yé souis le vénéneux, le boeuf, l'inconsommé,
Lé grinche de quintaine à l'amour agouti.
Mon vieux Maroilles sent fort
Et mon rut consterné
Force le sommeil loir de Mictlantecuhtli!"
Yé donc vou brousquément et sourréalistiquément se matérialiser en facé dé moi oune espèce de loutteur de pancrace étrousqué dé terre couité
http://pagesperso-orange.fr/christine.jongen/Illustrations/ill_006.jpg
à l'engobe rouge de canthare rempli de cantharides, athlète incomplet chaussé de cothurnes dé couir de Cordoue bouilli au feu vert verbalisé par oun gendarme turc! Il avait ce sourire archaïque de Tyrrhénien dou VI e sièclé avant Jésous-Christ dou sarcophage des amants du Louvre,
http://a7.idata.over-blog.com/448x270/0/52/87/85/coup-de-coeur/Sarcophage-des--poux.jpg
protomé de griffon,
http://www.images-chapitre.com/ima0/big1/073/5819073.jpg
acrotère de chimère d'Arezzo,
http://italianissima.free.fr/voyages/viaggio_toscana/toscana_fichiers/chimera1.jpg
Apollon de Vulca de Véies (Apoon pour Maurice Leblanc), Mars de Todi
http://mv.vatican.va/1_CommonFiles/media/photographs/MGE/048_MGE_13886_BS_go.jpg
menaçant rouine comme tous les taudis qu'il faut démolir. Il apparut rétroactivement, en cela qu'il le fit des pieds à la tête et non pas dé la tête aux pieds. Ses pieds étaient d'ailleurs profondément enfoncés dans le sol meuble meublant immobilier métabolique de linoléum à cause dé la dérrrive des continents qui a fait de la garre de Perpignan le centre de l'ounivers! Ses poignets se renforçaient de bracelets en couir de chèvre à l'odeurr pouissante de Cantadou américain made in Macao au prix de 500 millions de dollars chinois la louche. Ça n'était point oun quadrige étrousque
http://www.jbwhips.com/IMG/jpg/image009-3.jpg
parce qu'il n'avait pas les parties intimes à l'air pouisqu'il portait un pagne! Par contre, il était torse-nu, sans tricot de corps courrt! Sa barrbe était bouclée et ses cheveux longs. Il se tenait en position d'attente dé son adversaire! Peut-être digérait-il ses produits dopants, comme dans cette bande dessinée fugitive dé 1967 avec oun mainate aux hormones qui déclarait à la fin :
" Yé né pouvais tout dé même pas loui diré qué y'ai fabriqué oun troisième téléviseur avec les pièces restantes!"
Au nom dé la dendrochronologie, y'ai prié pour qué l'autré loutteur né tarde pas trop. Yé n'ai pas ou lé temps d'écouter en entier la tétralogie dé Wagner, et dé liré touté La Récherche dou temps perdou dé Marcel Proust qué déjà, il était là! Il s'agissait cette fois-ci d'oun lauricatus hiératique dé porphyre rouge porphyrogénète des Vosges conforme à l'ordre torse toscan composite. Il réssemblait en même temps à la statoue dou Commandeur dé Dom Juan d'Autriche dou grand Tirso dé Molina et au Valentinien premier dou IVe sièclé!
http://histoireenprimaire.free.fr/images/doc11valentinien.jpg
Il rappelait les tétrarques et Constantin VI aux yeux crevés par Irène! Beau tableau à commenter par moi, Avida Dollars, et à salouer d'un « Hi han! Hi han! » par maestro Boronali en personne. Car yé déteste l'art abstrait et yé préfère les pompiers comme Meissonnier et Edouard Detaille!
http://www.artgallery.nsw.gov.au/__data/page/1900/detaille.jpg
Vous m'objectérez que, face à cet adversaire très dour, l'Etrousque dé terre couite ou croue en pisé né faisait pas lé poids! Il était pourtant conforme aux canons artistiques orientalistes et méditerranéens des Kouroï dé Pablo Ruiz Picasso avec ses colosses égyptiens rigides et frigides dé la période rose ou rosse! Comme l'avait écrit mon cher Federico Garcia Lorca : « L'habit verrt né fait pas lé moine! ». On pouvait mettre en fond sonore ouna souite dé Bach à linge sale lavé en famille bring them Bach alive, événement à titrer cinq colonnes à la hune (Terre! Terre en voue!), Bach à rats, Bach à lauréat, Offenbach, Bach chiche à l'ombre des baobabs passé par oun compradore arménien de la communauté Zoulou d' Egypte!
Lé suspens était donc plous à son comble qu'il n'y paraissait pouisqué, avec lé pot dé terre contré lé pot dé fer, il peut y avoir des sourprises dou chef, cap, pic péninsoule! Vive lé cadavre exquis charognard à la Baudelaire! Jeu dou pendou, yé t'implore! N'écris pas commé Mallarmé dans « Brise marine » qué la chair est triste, hélas! Pour ma part, yé soutenais David contré Goliath à cause dé la qualité de ses psaumes! Lé catch antique péplum qui s'offrait à mon regard me rappela cette réflexion dou grand Sergé Gainsbourg sur les films antiques fauchés alimentairres qu'il avait tournés et dans lesquels on voyait la fermétoure éclair des fausses peaux des gorilles dont se vêtaient des figourants peu regardants! Paul dou Chaillu,
http://wpcontent.answers.com/wikipedia/en/thumb/e/e7/PaulDuChaillu.JPG/220px-PaulDuChaillu.JPG
prie donc pour moi, pauvré pécheur! Amen Amenti amenokal amène-toi cale caleçon sonnerie ris-de-veau Vaux-le-Vicomte en vélin pourfendou dé l'oulipo élément ouliposcope oulipophage oulipopithèque en oulipokinèse poïkilotherme de Cluny clunisien Tounisie dé Tournus de cé cher Italo Svevo Calvino dé Jean Calvin Cauvin conventouel! Y'adoré Fantin Faquin Franquin Pékin Quentin Georges dé la Tour! Vous l'avez compris : y'ai dou parti-pris pour l'Etrousqué!
Métaboliquément, lé match s'engagea pour la vie et la mort! Cela valait le sumo, avec ses loutteurs de deux mètres trente-trois centimètres et de trois-cent-soixante-cinq kilos un quart! Si l'Empereur dou Bas-Empire, couirassé anatomiquement, s'avéra promptément oun expert, l'Etrousqué fit preuve de pugnacité! Maciste! Fils de Reg Park et de Steeve Reeves! Assonance, anaphore, anamnèse! Au nom dou sourréalisme et dé son chef d'école André Bréton, moi, l'auteur dé La girafe en feu, de la prémonition dé la guerre civile, des évocations dé Lénine sour un piano, des montres molles et dé Leda Atomica, yé décidé de jouer les arbitres partiaux partiels dé colonat partiaire! Ô Gala Dali Placidia
http://4.bp.blogspot.com/_Nxe6lCLWKmk/STMnBxI3XEI/AAAAAAAAAXA/pBJcz7Y5toc/s400/SalvadorAndGala.jpg
qué y'ai peint en Leda, souviens-toi dou marquis dé Poubol! Yé t'ai volée à Elouard qui a pris Nush!
http://www.blogcosmopolite.net/photo/gal/min/mgal-285768.jpg
E yé prends la défense de mon catcheur dé terre couite qui risquait d'être quenottes outres (K.O.) debout! Oune prise dé judo revue et corrigée par Maximien Hercoulé avec oune clef de bras de ce maudit Romain allait lé terrasser lorsque mes prières ont été exaucées! L'Empereur couirassé dé porphyre s'est transformé en ronde-bosse dé talc lorsqué y'ai ouvert la bouche et qué y'ai parlé commé Saint-Bernard! Aussitôt, les croisés dou transept se sont moultipliés à l'infini! Lé Romain s'est délité, roche tendre métabolique, il s'est effrité sous les coups répétés dé l'Etrousque qui a repris lé dessus sens-dessus-dessous de table affriolant d'oie blanche en guêpière rouge pompéien deuxième style! Bombardé d'impacts commé oun punching ball, Valentinien, nouvelle lune, poussière d'Empire, est revenu à la poussière originelle dou poussier! Les flocons de talc ont parsemé lé sol et voleté à-travers la pièce dé monnaie collée d'assignats dévaloués mille milliards dé fois de morue par Barras! Wounder taupe! Wunderbar! Oun, deux, trois....dix! Etrousqué vainqueur! Latex vainqueur comme chez Franquin!
Y'espère qué cette évocation sourréaliste vous a ploue et qué vous allez récompenser comme il sé doit Monsieur Loyal lé bonimenteur! Y'ai mes impôts à payer! Par ici la monnaie! Wounder taupe! La charité, mes bons seigneurs! La charité! A vot' bon coeur! Merrci à tous! »

Christian Jannone.

1 commentaire:

Jaio Furlanâr a dit…

Belle tirade, Dalí aurait été heureux, a moins que ce soit Gala.
Qui était le chef dans ce ménage?